Paris - Bordeaux
carte menu Paragraphe paris Paragraphe île de France Paragraphe centre vers paragraphe la beauce vers paragraphe vendôme vers paragraphe vouvray vers paragraphe Tours vers paragraphe Maillé vers paragraphe Chatellerault vers paragraphe futuroscope vers paragraphe Poitiers vers paragraphe Angoulème vers paragraphe Gironde vers paragraphe Bordeaux cliquez sur une ville pour aller à son paragraphe



Votre TGV quitte Paris pour traverser le Sud de la région Ile de France
Cette région regroupe Paris (75) et 7 départements : Hauts-de-Seine (92), Essonne (91), Yvelines (78),
Val-de-Marne (94), Seine-et-Marne (77), Seine-Saint-Denis (93), Val-d'Oise (95)
Superficie : 12 012 km2
Population : plus de 12 millions
Chef-lieu : Paris

Votre TGV quitte le département de Paris par la gare Montparnasse.

N°1  La gare Montparnasse a été créée en 1840 pour la ligne reliant Paris à Versailles ; elle est alors appelée gare de l'Ouest-Rive gauche... La gare sera rénovée en 1987... Le nouvel espace intérieur est inaugurée en 1990 pour la mise en service du TGV Atlantique.
Lire l'article sur la Gare Montparnasse




En 1968, André Malraux, ministre de la culture de Georges Pompidou, accorde le permis de construire de la Tour Montparnasse. Inaugurée en 1973, elle mesure 209m de haut et 32m de large, comporte 7200 fenêtres pour 40 000 m2 de façade ; elle a un poids de 120 000 tonnes et 59 étages ; elle restera le plus haut immeuble de bureaux d'Europe jusqu'à la construction, en 1990, de la Messeturm de Francfort-sur-le-Main, en Allemagne.
Les détracteurs de la Tour ironisent quant au fait que son sommet offre la plus belle vue de Paris car c'est le seul endroit où on ne la voit pas !
Lire l'article sur la Tour Montparnasse


Vous êtes dans le département des Hauts de Seine.

N°2 Les 18 premiers kilomètres de la LGV (Ligne à Grande Vitesse) sont en zone fortement urbanisée ; des tranchées et tunnels les couvrent, de la gare Montparnasse au tunnel de Villejust : pendant les 10 premières minutes de votre voyage, vous vous boucherez les oreilles et décompresserez, un peu comme en avion.
Voici la description de ces 18 km :
le train se dirige vers la porte de Vanves, et passe au-dessus de la Coulée Verte du Sud-Parisien ;
le TGV traverse Malakoff - ses habitants sont les Malakoffiots ; au début du XIXème siècle, ses carrières fournissaient des pierres en abondance pour la construction d'immeubles à Paris.
Vous passez par la gare de Montrouge, ville ainsi nommmée pour la couleur rougeâtre de son sol - ses habitants sont les Montrougiens. Durant la Seconde Guerre mondiale, Montrouge fut un lieu de résistance : la société des Compteurs et le dépôt de la SNCF étaient les principaux lieux de rendez-vous clandestins. Son carillon, le plus grand de la couronne de Paris, inauguré le 26 février 2000, a 27 cloches ; il porte le nom des maires élus depuis la 1ère municipalité du 7 février 1790 ; installé dans le beffroi du Théâtre (place Émile-Cresp), il se fait entendre à midi et à 19h.
Le TGV passe entre Chatillon (du nom de castellio, petit château) et les dépôts des trains de la SNCF près du cimetière de Bagneux : ouvert le 15 novembre 1886, ce cimetière totalise plus de 83 000 concessions dont celles de Darry Cowl, Jean Girault, Charles Denner, Jacqueline Maillan, Barbara, Claude Piéplu.
Le TGV passe par Fontenay-aux-Roses - ses habitants sont les Fontenaisiens ; les roses y sont cultivées depuis le XVIIème siècle et le village eut le privilège de fournir en fleurs la cour de Louis XIV.
Vous prenez un tunnel de 872m construit en 1983, à l'Ouest du beau parc de Sceaux dessiné par André Le Nôtre vers 1670 à la demande de Jean-Baptiste Colbert, ministre de Louis XIV.
La vitesse du TGV augmente progresssivement.

Vous entrez dans le département de l'Essonne

La ligne passe à Verrières-le-Buisson, puis par l'important noeud ferroviaire de Massy-Palaiseau ; elle longe l'autoroute de l'Aquitaine. La LGV emprunte les 4 800m du tunnel de Villejust ; le TGV roule à 300 km/h.
A la sortie du tunnel, vous apercevez le château de Saint-Jean-de-Beauregard de 1612, classé Monument historique ; il est sur votre droite dans le sens de la marche - photo ci-dessous à gauche.



Vous entrez dans le département des Yvelines

Le TGV est en Haute vallée de Chevreuse ;
il longe l'autoroute A10 et passe à l'Est du péage de Saint-Arnoult, le plus important d'Europe : une barrrière de 36 voies, pour 7200 véhicules / heure, créée par Michel Herbert - photo ci-dessus au centre.
Arnoult fut inhumé vers 535 ; ses habitants sont appelés les Arnolphiens ; à visiter le moulin d'Elsa Triolet et d'Aragon.
Au niveau du péage, la ligne s'incurve vers le Sud et passe au-dessus de l'A10.
A La Butte-du-pré-de-Versailles, elle s'éloigne vers le Moulin-de-Bréau, traverse les Longs-Réages, la Maisonnette de Boisville, l'Est de Orsonville et ses bois.

Lire l'article sur les Grands Hommes de cette partie Ouest de l'Ile de France

retour à la carte  

Cette animation nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



Votre train a traversé le Sud de l'Ile de France et entre en région  Centre-Val de Loire
Elle regroupe le Berry, l'Orléanais et la Touraine.
Elle regroupe 6 départements : Eure-et-Loir (28), Loir-et-Cher (41), Indre-et-Loire (37), Cher (18), Indre (36), Loiret (45)
Superficie : 39 151 km2
Population : 2 500 000 environ
Capitale régionale : Orléans

Vous êtes à 22 minutes de Paris, dans le département de l'Eure-et-Loir.

N° 3 La région Centre-Val de Loire est la 1ere productrice de colza utilisé pour le diester (additif du gazole à hauteur de 5%), de blé et de betterave transformés en éthanol permettant la création de biocarburants.

Depuis 2006, elle est la 1ère région en terme de production d'électricité éolienne. Il y a près de 80 éoliennes en Eure-et-Loir.
Le TGV passe près de Saint-Léger-des-Aubées, Santeuil, le parc d'Honville et Demainville.
Voyez les 5 éoliennes de Beauvilliers : installées en 2006 au Bois de l'Arche, ces 5 turbines Nordex d'une puissance de 2,3 MW chacune, développent 11,5 MW3. Depuis fin 2014, 17 éolinnes d'une puissance totale de 51 mégawatts ont été mises en service au Moulin d’Emanville dans le canton de Voves, à quelques kilomètres au Sud.

Vous passez à Rouvray-Saint-Florentin et le château de Reverseaux du XVIIIème siècle sur votre droite dans le sens de la marche.
Vous passez les villages de Plancheville et Morriers.

N°4  Vous êtes dans la Beauce, le grenier à blé de la France, où se développent des stations éoliennes depuis 2006.
Lire l'article sur La Beauce.

Charles Péguy a célébré la plaine dans son poème Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres.
Victor Hugo l'a décrite dans son receuil de poèmes de 1865, Les chansons des rues et des bois.
En photo ci-dessous : La méridienne ou la sieste (d'après Millet) peinte en 1890 par Vincent Van Gogh (1853 -1890).



Vous croisez la Nationale 10 au Nord du village fortifié de Bonneval, la petite Venise de la Beauce ; visitez l'abbaye Saint-Florentin, monastère bénédictin fondé en 857 ; au Nord-est un parc de 6 éoliennes a été ouvert en mai 2006.

La bifurcation : à 124 kms de Paris, la ligne bifurque vers Courtalain pour se dédoubler : la branche Ouest part vers Le Manset et la branche Sud vers Tours et Poitiers. Votre TGV oblique donc plein Sud et reprend de la vitesse.

Vous entrez dans le département du Loir-et-Cher. Vous êtes à 43 minutes environ de Paris.

Le TGV passe à Droué et la rivière Egvonne, par la Chapelle-Vicontesse et la rivière Grenne, puis par Ville-aux-Clercs.

N°5 La Gare de Vendôme-Villiers-sur-Loir TGV se situe peu avant le PK 166.8, où un record du monde de vitesse sur rail de 515,3 km/h a été établi le 18 mai 1990, avec la rame 325.
A quelques kilomètres de la ville, la gare jouxte la forêt domaniale : un chemin pédestre relie Vendôme à sa gare. Elle est mise en service depuis le 25 septembre 1990.
Le TGV traverse le Loir à l'Ouest de Vendôme, passe près du château du Plessis-Saint-Amand, puis traverse le Gault à l'Est de Château-Renault.
Vous entrez dans le département de l'Indre-et-Loire.                   retour à la carte  

Le train croise l’Autoroute A10 au péage de la Picardière et vous descendez vers la vallée de la Loire.

N°6 Le TGV emprunte un tunnel de 1 496m de long, pour passer sous  les vignes de l'appellation Vouvray.
Vouvray c'est un seul cépage, le chenin, décliné en pétillant depuis 200 ans, en blanc sec, demi-sec ou moelleux.
L'AOC Appellation d'Origine Contrôlée Vouvray créée dès 1936, s'étend sur 2000 hectares, 8 communes et 300 exploitations. Alain Senderens (chef étoilé du Lucas-Carton) dit qu'il faut, avec un Vouvray « retrouver dans les plats quelques agrumes, un peu de zeste de citron, du gingembre, des abricots l'été, du coing l'hiver.»
Gaston Huet (1910-2002) était surnommé le pape du Vouvray : plus d'infos dans mon article (plus bas) sur les quelques Grands Hommes du Centre-Val de Loire.
Ce sont les vignerons de Vouvray, le président de l'appellation Philippe Brisebarre en tête, qui imposèrent un tunnel à la SNCF pour protéger le terroir des nuisances éventuelles du TGV ; le tunnel de Vouvray a été ouvert en 1990.
Vouvray est aussi le pays de Balzac. L’Illustre Gaudissart paru en 1833 dans sa version originale a été raccourci et intégré en 1843 au tome VI de son roman La Comédie humaine. Le buste de ce commis voyageur imaginaire sculpté par Camille Garand est situé rue Victor Hugo. Plus d'infos sur Balzac dans mon article (plus bas) sur les quelques Grands Hommes du Centre-Val de Loire.
Les tulipes sauvages sont protégées parce qu’en voie de disparition : il ne reste que quelques dizaines d’hectares dans les vignes vouvrillonnes qui en étaient jadis couvertes.

Après le tunnel, et la ville de Vouvray sur votre droite dans le sens de la marche, votre train commence à ralentir pour ajuster sa vitesse à la ligne classique, et à son racccordement après Tours.
3 viaducs s'enchainent et totalisant près d'un kilomètre pour faire passer votre TGV au-dessus du lit de la Loire.

N°7 Vous êtes à 56 minutes environ de Paris.
saint-pierre Votre TGV est à Saint-Pierre-des-Corps. Ses habitants sont nommés les Corpopétrussiens. A l’époque gallo-romaine, la tradition des Turons de Tours était de brûler leurs morts dans la varenne ; sur cette terre sablonneuse enrichie du limon de la Loire, les maraîchers faisaient pousser des légumes et des fruits ; il y a 100 ans, Saint-Pierre-des-Corps était le potager de Tours.
La gare de Saint-Pierre-des-Corps accueille les TGV ; elle est reliée par des bus à la gare de Tours : cette dernière est un cul-de-sac, et c'est pour éviter le rebroussement des trains venant de Paris et à destination de la côte atlantique que l'arrêt se fait en gare de Saint-Pierre-des-Corps.
Au début du XIXème siècle, la ville de Tours ne veut pas de ce chemin de fer bruyant : la prolongation de la ligne Paris-Orléans passera donc par Saint-Pierre qui en veut bien. saint-pierre-des-corpsSa gare devient le centre névralgique de la commune, les voies dessinent sa géographie, son activité économique et sa sociologie. Des maçons, des ouvriers viennent du Limousin, du Périgord et de Bretagne pour travailler à Saint-Pierre. Les cheminots façonnent son identité. Elle est la 1ère ville déclarée communiste en 1920.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, les bombardements alliés de 1944 visent à ralentir l’acheminement des troupes allemandes vers les plages du débarquement ; ils détruisent la commune à 85 %. Dans les années 50 à 70, la ville et la SNCF développèrent l’habitat social.
Le bâtiment voyageur de la gare a été reconstruit en 1990 ; réalisées par Armand Langlois, les fresques du parking évoquent l'histoire des châteaux de la région et des personnages célèbres.

Tours Le 1er bâtiment de la gare de Tours a été édifié en 1846 par Phidias Vestier ; le 2ème a été construit en 1896 par l'architecte Victor Laloux.
François Mitterrand, alors Président de la République, disait le 23 février 1988 : « une ville comme Tours, comme la plupart des villes qui se trouvent sur cet itinéraire, seront désormais des lieux de passage qu'il vous appartient de transformer en villes d'étapes. Et j'ai bien vu que tel était votre souci. Sans doute est-il intéressant qu'on passe par chez vous, mais il n'est pas négligeable qu'on s'y arrête. Ce qui permettra aux entreprises qui hésitent encore à s'éloigner de la région parisienne (...) ce qui les incitera à s'installer sans avoir à craindre des difficultés inutiles de transport et cette sorte de peur de la province que l'on distingue aisément et que les provinciaux comme moi comprennent mal.»
La gare est identique aujourd'hui à cette carte postale de 1909 ; en 2006, des feuilles d'or furent posées sur la façade, selon le souhait de Victor Laloux. Le bâtiment rassemble 4 matériaux : la pierre pour la façade et ses statues, le fer en structure porteuse, la fonte pour l'ornement des colonnes intérieures, et le verre pour les 2 grandes verrières de façade ; 4 statues dominent l'édifice : les allégories de Bordeaux et Toulouse par Jean-Antoine Injalbert, les allégories de Limoges et Nantes par Jean-Baptiste Hugues. Les panneaux de faïences peintes ont été réalisés entre 1896 et 1898 par Eugène Martial Simas.

Après Saint-Pierre-des-Corps et l'embranchement qui part vers Nantes, le train franchit le lit du Cher par 2 viaducs.
Il rentre sous la commune de Larçay par un déblai d'une profondeur de 7,5m sur 8,9km de long.

Le TGV suit ensuite le périphérique Sud de Tours jusqu'à son raccordement à la ligne classique, au niveau de la ville de Monts.
La LGV Atlantique désigne la section alliant Paris à Tours. L'extension vers Bordeaux et l'Espagne commence par les 300kms de LGV entre Tours et Bordeaux ; en service à partir de juillet 2017, Bordeaux sera à 2h05 de Paris.

Votre TGV longe l'Autoroute A10. Vous voyez les travaux de la future LGV. Vous êtes à 55 minutes de Paris.

N°8 Vous voyez les paysages bocagers en passant par Villeperdue, entre Sainte-Maure et Noyan-de-Tourraine.
Dans un bocage, les champs cultivés et les prés sont enclos par des talus, des haies, des arbres et arbustes sauvages ou fruitiers qui délimitent les parcelles ; il a un rôle de corridors biologiques, vital pour le maintien de la biodiversité animale et végétale. Ces paysages de bocage ont régressé depuis les années 60 sous l’effet de l’intensification de l’agriculture et des aménagements fonciers.
Vous croisez l'Autoroute A10 et Maillé ; l'abbé Henri Péan fédèrait différents réseaux de résistancece ; le village a été incendié par les SS le 25 août 1944 et 124 habitants ont été massacrés. Maillé a été reconstruit à l'identique.
Avant Pont-des-Piles, un viaduc enjambe la rivière Creuse (longue de 255 kms, elle se jette dans la Vienne au niveau de Bec-des-Deux-Eaux).
Vous entrez en Poitou-Charentes, dans la région Aquitaine.

Lire l'article sur les Grands Hommes du Centre-Val de Loire

Le Plus de la région Centre-Val de Loire
- La Route du Blé, créée en 2003, est une route touristique qui sillonne 5 départements de la Beauce sur un tracé de près de 500 km.
- La célébration des anniversaires de mariage est une tradition française d'origine païenne ; les noces de froment, appelées aussi noces de blé tendre, symbolisent les trois ans de mariage.

retour à la carte   

Cette animation nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



Après l'Ile de France et la région Centre, le TGV traverse le Poitou-Charentes
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Depuis décembre 2015, l'ALPC regroupe les 5 départements de l'Aquitaine :
Dordogne (24), Gironde (33), Landes (40), Lot-et-Garonne (47) et Pyrénées-Atlantiques (64) ;
les 4 départements du Poitou-Charente : Vienne (86), Deux-Sèvres (79), Charente (16),
Charente-Maritime (17) et les 3 départements du Limousin.
Superficie : 84 036 km2
Population : 5 900 000 environ
Chef-lieu : Bordeaux

Vous êtes dans le département de la Vienne.

Votre TGV longe la route nationale N10 puis la rivière Vienne (affluent de la Loire de 372 kms) aux Ormes ; il passe par Dangé-Saint-Romain et Ingrandes.

N°9 Vous traversez Châtellerault ; ses habitants sont appelés les Châtelleraudais.
Sa manufacture d'armes a marqué la ville pendant 150 ans ; elle a produit le fusil-mitrailleur MAC 24/29 à partir de 1924 ; fermée en 1968, ses deux cheminées servent de panorama sur la ville. Vous visiterez le Musée Auto Moto Vélo.
Vous êtes à 2h environ de Bordeaux.

N°10 Le train longe la nationale N10, la rivière le Clain vers Naintré, La Tricherie et son château, et La Grève jusqu'à la gare du Futuroscope mise en service le 13 juin 2000.
Le Futuroscope est à 15 kms au Nord de Poitiers. C'est un parc orienté vers le multimédia, les technologies cinématographiques, audiovisuelles et robotiques du futur. Il est entouré d'un technopôle.
Lire l'article sur  l'histoire du Futuroscope. Poitiers La Folie

A Migné en 2017, j'écrirai : "2 viaducs franchissent la rivière Auxance : 447m et 444m, culminant jusqu'à 20m au-dessus du sol.
Le 1er viaduc est utilisé par la LGV qui contourne Poitiers par l'Ouest, et descend vers Bordeaux ;
le 2nd viaduc rejoint la gare de Poitiers par une estacade au lieu-dit la Folie, soit 2 viaducs parrallèles de 940 et 918m de long, qui passent au-dessus des entreprises et des routes sur 3,4 km. (photo).
Un passage pour la petite faune a été construit."

Mais pour l'instant et jusqu'à la prochaine mise en service de la LGV vers Bordeaux,, votre train passe entre les constructions de ces viaducs,
Le TGV traverse Chasseneuil-en-Poitou. Il longe les potagers municipaux de Poitiers puis il entre en ville pour rejoindre la gare. Si votre TGV est direct pour Bordeaux, il ne s'arrète pas mais il ralenti et traverse la ville et ses rivères qui sont superbes.

N°11 La ville de Poitiers est le chef-lieu du département de la Vienne; ses habitants sont les Poitevins. Sa devise est ''Sainte, saine et savante''.
Poitiers s'étend sur un plateau de part et d'autre des vallées du Clain et de la Boivre (appelée aussi la rivière aux castors, son cours d'eau est canalisé pour traverser la ville); ces vallées entaillent fortement le plateau, formant un encaissement en U de 50m de profondeur, superbe.
Si la Ville au 100 clochers abrite 78 monuments protégés par la législation sur le Patrimoine Historique, c'est le Futuroscope qui a sorti Poitiers de l'ombre en 1987.
Sa gare a été inaugurée le 15 juillet 1851 pour l'ouverture de la section ferrovière vers Tours.
Lire l'article sur la Gare et la ville de Poitiers.
retour à la carte  

Après Poitiers, la ligne tourne et suit les méandres du relief ; le train accelère puis ralenti ; il s'adapte progressivement à la ligne classique. Entre les communes de Marigny-Chémereau et Celle L'Evescault, un viaduc de 140m franchit la rivière Vonne.

30 000 mares en Poitou-Charentes ont été créées par l'homme pour répondre aux besoins en eau des habitants et du cheptel. Très riches au niveau botanique, elles jouent un rôle majeur pour les batraciens, les reptiles et les Libellules. Elles sont un élément symbolique du patrimoine rural et du maintien de la biodiversité en zone de plaines et de bocages.

Votre TGV traverse les bourgs Sud de Poitiers ; ses vallons sont superbes, sublimés par un rayon de soleil, ou par les nuages rosés de son couchant. Voici la description de cette traversée :
A Ligugé, les lotissements pavillonnaires récents témoignent de son intégration dans l'agglomération poitevine ; la ville est connue pour son abbaye Saint-Martin, un des plus anciens établissements monastiques d'Occident encore en activité, fondée par Martin de Tours en 360.
131 mares sont répertoriées sur ce territoire.
Vous passez par Bernay et Iteuil ; le train descend par Danlot (et son moulin de filature du XVIIIème siècle) puis par les bocages de Vivonne ; cette commune est baignée par 4 rivières : le Clain, la Vonne, le Palais et la Clouère.
92 mares sont répertoriées sur ce territoire.
Le TGV passe par Chavagné et Pioussais dans le département des Deux-Sèvres.
A l'Est de Epanvilliers, 8 éoliennes devaient être implantées entre Blanzay et Romagne ; des recours ont été déposés par les opposants dont Berchtold Frank Rordorf propriétaire du château du village édifié vers 1530 par André de Montalembert, et le directeur du parc animalier la vallée des singes : Alstom aurait annulé le projet mais la bataille juridique est toujours en cours.
Vous voyez les groies de Saint-Saviol ; ce sont des terres argilo-calcaires peu profondes, fertiles et saines, propices à la polyculture céréalière. La commune est traversée par la rivière Charente.
10 mares sont répertoriées sur ce territoire.

Les Plus de ce Poitou
La gastronomie c'est le Farci et ses secrets de fabrication - oseille, oeufs, mie de pain, morceaux de lard, poivre, feuilles de choux vert. C'est aussi les Mojettes (haricots), le Chevreau (le petit de la chèvre), les Anguilles en bouilliture ou en matelote, les Lumas (escargots petits-gris), le Chabichou (fromage de chèvre). Les desserts sont les Caillebotes à base de lait, le Broyé ou le Migée (pain, vin rouge et sucre en poudre !); le vin de Gamay agrémente de nombreuses sauces.

A Poitiers vous visiterez les ciergeries artisanales et la dernière fabrique de France de parapluies. L'Hôtel Jean Beaucé est un édifice Renaissance construit par le financier du même nom en 1554 ; l'Hôtel Berthelot du XVIème siècle accueille le Centre d'Etudes Supérieures de Civilisation Médiévale ; l'Hôtel Fumé de style gothique flamboyant, bâti entre la fin du XVème et le début du XVIème siècle par François Fumé (avocat, maire de Poitiers, conseiller des cours royales nommé par François 1er) est le siège de la Faculté des Sciences Humaines et Arts.

Dolmen PoitiersLa Grand'Goule, qui donne son nom à des places de Poitiers, est un dragon fantastique. Après plusieurs jours de prières, de jeûne et d'isolement, Radegonde entra dans les souterrains de la ville au-devant de La Bête, ce serpent ailé aux pattes fourchues, à l'haleine pestilentielle, qui poussait des cris surnaturels. Le casse-museaux est un gâteau sec qui est émietté lors de la procession qui exhibe une sculpture représentant la Grand'Goule.

Le Bitard est un autre animal mythique du bestiaire poitevin, vénéré de nos jours par sa confrérie. L'animal imaginaire est mentionné par François Rabelais (1494-1553) dans Pantagruel, son récit publié en 1532, et dans Gargentua publié en 1534 : l'animal faisait ripailles sur les rochers de Passelourdin et de la Pierre-Levée (photo) situés rue du Dolmen ; le gigantisme des personnages de Rabelais décrivait des scènes de festins burlesques.

A l'époque romaine, le Marais poitevin était un golfe parsemé d'îles où débouchaient deux fleuves côtiers : la Sèvre niortaise et le Lay.
La physionomie actuelle de la région de 100 000 hectares est due au long et patient travail des moines du XIème siècle, et aux ingénieurs hollandais du XVIIème : ils ont élevé des digues et creusé des canaux de drainage, ils ont limité les inondations et récupéré des terres pour les cultiver. A l'intérieur de ces terres, le marais mouillé de 30 000 hectares est parcouru d'une multitude de canaux tortueux nommés les conches, ce qui lui vaut l'appellation de Venise verte. "On peut passer ici 8 jours sans s'ennuyer, dit Loïk Vincent, président de l'Union des offices de tourisme du Marais, mais il faut guider les gens car le Marais est un phénomène culturel qu'il faut expliquer aux visiteurs."
L'angélique est la plante emblématique du Marais Poitevin, à l’arôme puissant et aux vertus stimulante.

Lire l'article sur les actions entreprises pour préserver le bocage de Chaunay dans le département de la Vienne.

Lire l'article sur les Grands Hommes de ce Poitou

N°12  Vous êtes dans le département de La Charente.

Le TGV a poursuivit sa trajectoire vers le Sud-ouest de la France, par la vallée de la Charente :
Sur le vaste plateau de groies de Ruffec le maïs a conquis tous les terrains ; pendant la 2nde Guerre mondiale, la ville fut un centre de Résistance pour l'évacuation des aviateurs alliés vers l'Espagne. Ruffec est jumelée à la ville de Waldsee en Rhénanie-Palatinat (Allemagne) et avec la ville de Pásztó en Hongrie.
Vous traversez Luxé à 27 kms d'Angoulème et à 1h15 environ de Bordeaux ; au Nord de la commune, on trouve des dolmens et tumuli qui sont des nécropoles préhistoriques. La future LGV traversera la commune : les élus demandent des compensations dues aux nuisances qu'elle risque de leur apporter.
Votre train traverse le village La Station par la vallée du Javard, un affluent de la Charente ; il y a 2 anciennes voies romaines sur cette commune.
Vous passez par Peusec, par Chalonne (avec son donjon du XIIème siècle), par Roffit (et son dolmen), puis par la ville centenaire de Gond-Pontouvre au confluent de la Charente et de la Touvre.
Vous êtes arrivé à Angoulème.

Angoulême est la préfecture du département de La Charente.
Juchée sur son éperon rocheux, la ville domine les méandres des rivières Charente, la Touvre et Anguienne.

La gare d'Angoulème a vécu une triste époque en octobre 1942, car les Juifs charentais y ont été déportés en wagons à bestiaux pour Birkenau-Auschwitz. La gare- photo des années 1900 ci-dessous à droite, sera bombardée le 15 juin 1944 par les avions américains alliés (140 morts).
Angoulême a été desservie par le chemin de fer dès 1852 du fait de sa position géographique entre Paris et Bordeaux. 6 ouvrages d'art ont été nécessaires à l'ouverture des voies, dont le viaduc de Foulpougne sur la Touvre, le viaduc de Couteaubière, le tunnel d'Angoulême au Sud de la ville, et le tunnel de Livernan.
Le 10 octobre 1852, Louis-Napoléon Bonaparte a parcourt en train les 133 km séparant Bordeaux à Angoulême. 4 trains reliaient quotidiennement Paris à Bordeaux dès l'ouverture complète de la ligne en 1853, le train le plus rapide effectuant le parcours en un peu plus de 13 heures.

Le célèbre Festival international de la bande dessinée contribue au renom international d'Angoulème, devenue la capitale du 9ème art.
Voyez le N° spécial de Arcades sur les artistes d'Angoulême.
LISEA est la société concessionnaire de la future ligne Tours-Bordeaux pour une durée de 50 ans, soit jusqu’en 2061 www.lisea.fr Depuis 2011, LISEA est partenaire de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, et de sa Maison des auteurs, à Angoulême. LISEA Express est le journal d’information du chantier de la LGV SEA Tours-Bordeaux ; à chaque parution quadrimestrielle, le journal invite un dessinateur. Voyez leur BD.

angouleme

Vous êtes à 2h10 de Paris et à 55 minutes de Bordeaux. En 2017, Angoulême sera à 35 minutes de Bordeaux.

Votre TGV va passer par La Couronne, Mouthiers-sur-Boëme, entre Charmant et Chadurie par un tunnel ; il passe par Montmoreau-Saint-Cybard, Coulac puis par Chalais. Voici ce que vous pouvez voir :
remarquez les superbes carrières sur votre gauche dans le sens de la marche.
Les carrières de Mouthiers-sur-Boëme sont bien connues des amateurs de préhistoire, car nos ancêtres ont laissé des traces de leur présence dans les abris sous roches. L’abri préhistorique de la Chaire-à-Calvin a été classé aux Monuments historiques le 11 août 1962 ; il est orné de sculptures pariétales monumentales datant du Paléolithique supérieur ; il s’ouvre au pied d’une falaise calcaire longeant le ruisseau le Gersac, affluent de la Boëme - photo ci-dessus à gauche.
A l'Ouest de Chalais, l'étang de Touvérac et ses eaux turquoises étaient au centre des carrières de kaolins ; il est aujourd'hui classé Zone naturelle ; un circuit pédestre balisé vous emmène à la découverte de sa riche végétation.
Les kaolins sont des argiles blanches, friables et réfractaires, composées principalement de kaolinite ou silicates d’aluminium. Découverts en Chine, ils sont à la base de la fabrication de la porcelaine et sont aussi utilisés dans l'industrie du papier, pour la médecine et la cosmétique.
Le tunnel de Livernan a une longueur de 1 467m ; il permet le franchissement de la ligne de partage des eaux entre les bassins versants de la Charente et de la Gironde.
Vous êtes à moins d'une heure de Bordeaux.
A 30 km au Sud d'Angoulème, le TGV monte sur les coteaux du Montmorélien : ses 323 hectares sont classés Natura 2000 pour leur très grande richesse botanique avec, en particulier, 37 espèces d'orchidées - photo ci-dessus au centre. 53 espèces existent en Poitou-Charentes pour un total national de 140. L'altitude de cette cinquantaine de coteaux de la Champagne charentaise varie de 87 à 174m.
Le train traverse les coteaux de Bors, composés de galets, sables et argiles, propices aux bois de châtaigniers.
La ligne descend vers Chalais : son château du XIème siècle a été classé en avril 2003 (il est sur votre droite); son centre d'abattage existe depuis 1967 et s'est spécialisé dans le veau de Chalais : élevé sous la mère et exclusivement nourri de lait, ce produit de qualité espère l'appellation d'origine contrôlée depuis 2013.

Lire l'article sur les Grands Hommes de Charente

Vous traversez la vallée de la Dronne dans le département de la Dordogne ; cette rivière abondante de 200,6 km arrose 5 départements et 53 communes.

N°13 Votre TGV entre dans le département de la Gironde.

Vous passez par Coutras, située au confluent des rivières Isle et Dronne.
Vous traversez la prestigieuse appellation viticole de Lalande de Pomerol.
Les appellations du Libournais produisent exclusivement des vins rouges, sauf les Francs Côtes de Bordeaux. Sur la rive droite de la Dordogne, cette région regroupe l’appellation Saint-Emilion (3000 hectares), les appellations Fronsac (700 hectares) et Canon-Fronsac (300 hectares), et les vignobles de Pomerol (750 hectares) et de Lalande de Pomerol créés au XIIème siècle. Les limites de l’appellation Pomerol ont été fixées fin 1928. Lalande de Pomerol compte 1150 hectares de vignes ; pour elle, TGV signifie Très Grand vin !
Lire l'article de la petite histoire viticole de Bordeaux.


lalande de pomerol

Le TGV atteint la gare de  Libourne.
17 minutes avant votre arrivée à Bordeaux, vous longez le vieux cimetière de Libourne : d’une superficie de 4 hectares, il ouvrit ses portes vers le milieu du XIXème siècle - photos ci-dessous.
Votre train traverse la Dordogne par le viaduc d'Arveyres ; à l'époque de sa construction, entre 1848 et 1850, il était l'un des plus longs ponts de France avec ses 1 186m ; il compte 100 arches, d'où son nom de viaduc des Cent-Arches - photos ci-dessous. Depuis 1999, il est franchi par le viaduc des Barrails de l'autoroute A89.
A votre droite (dans le sens de la marche) vous voyez le Pont de peirre construit entre 1820 et 1824, de 178m de long.

libourne

Le TGV oblique vers l'Ouest et Ambarès-et-Lagrave, puis il redescend vers le Sud et le Sud-est.
Vous appercevez le Port de Bassens puis le pont d'Aquitaine qui enjembe la Garonne. Vous longez la rive droite de la rivière.

N°14 Votre TGV franchit la Garonne par le pont-Garonne, parallèle à la passerelle Eiffel, pour entrer en gare Saint-Jean à Bordeaux.
Vous êtes à 567 kms de Paris, un voyage de 3 heures au moins. Bordeaux sera reliée à Paris en 2h05 fin juillet 2017.

bordeaux

Lire : l'article de la petite histoire viticole de Bordeaux.
L'histoire de la gare de Bordeaux : Bordeaux-Saint-Jean
Latresne à 8 kilomètres de Bordeaux : les gares de Gironde réhabilitées
Par facebook, regardez  la vidéo de Bordeaux vue du ciel

Lire l'article sur les Grands Hommes de Bordeaux

Bordeaux

Lire les articles, très récents, sur La LGV Paris-Bordeaux-Paris 2017
- la carte de la future ligne
- le gâteau qui représente la future LGV Paris-Bordeaux : c'est un Eclair.
- Liséa s'exprime
- les banques qui financent la ligne Tours-Bordeaux n'honoreront pas l'échéance de novembre 2015.
- la vidéo des travaux de la LGV.
vers l'Espagne

- les accords de juin 2016 sur les LGV Bordeaux-Toulouse-Dax
- Le tracé de la LGV vers Dax et Toulouse est remis en question pour sauver l'écosystème : sauver la foret et la rivière Ciron pour préserver les vins de Sauternes
retour à la carte  



retour aux autres lignes de Vu du Train

mon contact et vos commentaires