Grands hommes du Poitou

Aliénor d'Aquitaine (Poitiers 1122 ou 1124-id. 1204) Duchesse d'Aquitaine, elle épousa le Roi de France Louis VII, et sera couronnée Reine de France à Noël 1137 à Bourges. Puis elle épousa Henri Plantagenêt qui devint roi d'Angleterre en 1154, Henri II ; elle sera couronnée Reine d'Angleterre le 19 décembre 1154. Leur fils, Richard Coeur-de-Lion, élevé en France, devient comte de Poitiers et duc d'Aquitaine à 11 ans. Jean Sans-Terre est leur 5ème et dernier fils.
Dès son sacre, la région Aquitaine et la ville de Bordeaux ont été rattachées à la couronne d’Angleterre. Des échanges commerciaux importants ont suivis : les Anglais exportaient leurs aliments, textiles et métaux, et importaient le vin de Bordeaux par l’estuaire de la Gironde ; ils le nommaient Claret en raison de sa couleur claire. Le vignoble bordelais s’est étendu considérablement, entre la Garonne et la Dordogne.
De 1192 à 1204, Aliénor d'Aquitaine fit aménager la Grande Salle, probablement la plus vaste de l'époque (50m X 17) en Europe ; c'est la salle des Pas Perdus du Palais de Justice de Poitiers.

Théophraste Renaudot (Loudun 1584-Paris 1653) Médecin en Poitou puis médecin du Roi Louis XIII, et journaliste. En 1631, il fonde à Paris le célèbre journal La Gazette de France. Le Prix Renaudot est l'un des 5 prix décernés à chaque rentrée littéraire, le 1er mardi de novembre au restaurant Drouant à Paris. Il fut créé en 1926 par 10 journalistes et critiques littéraires qui attendaient la délibération du prix Goncourt (créé en 1903). Le Renaudot a été décerné à Marcel Aymé, Céline, Aragon, Georges Pérec, Michel Butor, Patrick Besson, Daniel Picouly, Daniel Pennac, entre autres. On dit que le Renaudot répare les injustices du Goncourt. Salis Chat noir Paris
Salis Chat noir Paris
Rodolphe Salis (Châtellerault 1851-id. 1897) Créateur, propriétaire du cabaret Le Chat noir situé au pied de la butte Montmartre à Paris, qui fut l'un des grands lieux de rencontre du Tout-Paris et le symbole de la Bohème à la fin du XIXème siècle.(photos).

Camille Guérin (Poitiers 1872-Paris 1961) Vétérinaire et biologiste. En 1882, son père meurt de la tuberculose. Il conçoit, en 1921 avec le docteur Calmette, le vaccin antituberculeux nommé BCG : Bacille Calmette-Guérin. Autrefois soignée dans les sanatoriums par des cures de soleil et plein air, la tuberculose est soignée par les antibiotiques depuis les années 1950, mais elle tue encore près de deux millions de personnes chaque année dans le monde.

René Monory ( Loudun 1923- id. 2009) Maire de Loudun en 1959, président du conseil général de la Vienne, fondateur en 1984 du Futuroscope, sénateur de la Vienne depuis 1968 puis président du Sénat du 2 octobre 1992 au 30 septembre 1998.

Édith Cresson (1934 Boulogne-Billancourt) Femme politique : conseillère générale de la Vienne, maire de Châtellerault de 1983 à1997, Ministre des Affaires européennes, Premier ministre du 15 mai 1991 au 2 avril 1992 - elle est la 1ère femme à accéder à ce poste.

Jean-Pierre Raffarin (1948 Poitiers) Homme politique. Président du Crédit immobilier de Poitou-Charentes puis du Crédit immobilier de France Centre Ouest, conseiller municipal de Poitiers de 1977 à 1995, conseiller régional de Poitou-Charentes en 1986, président de ce Conseil régional de 1988 à 2002, Premier ministre du 6 mai 2002 au 31 mai 2005. On se souvient des raffarinades, terme qui désigne ses déclarations « La route est droite, mais la pente est forte » et « Win the Yes needs the No to win against the No ! » Ségolène RoyalIl est Chevalier de la Légion d'honneur, Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite et Officier de l'Ordre national du Québec.

Ségolène Royal (1953 Dakar au Sénégal) Femme politique, membre du Parti socialiste, divorcée de François Hollande. Députée des Deux-Sèvres, ministre des gouvernements Bérégovoy et Jospin, elle est depuis 2004, présidente du conseil régional de Poitou-Charentes. Elle est la 1ère femme à avoir accédé au 2nd tour d'une élection présidentielle française, perdue face à Nicolas Sarkozy le 6 mai 2007 avec 46,94 % des suffrages exprimés contre 53,06 %.

Mahyar Monshipour (1975 à Téheran en Iran, il vit à Poitiers) Boxeur catégorie poids super-coq, surnommé Little Tyson. À 11 ans, au début de la guerre Iran-Irak, il est envoyé à Poitiers chez sa tante Mahnaz, mariée à Abolhassan Banisadr, ancien président iranien réfugié en France. vu du trainLe 4 septembre 2003, Mahyar affronte un ami, le champion du monde Salim Medjkoune, au Futuroscope de Poitiers : il devient le nouveau champion du monde et conserve son titre 6 fois. 33 combats, 28 victoires dont 19 par KO. Désireux de voir les boxeurs français s'imposer au plus haut niveau international, le secrétaire d'Etat aux Sports Bernard Laporte, lui a confié, en février 2008, une mission de dynamisation de la boxe professionnelle. Le 1er décembre 2008 à Poitiers (photo), Monshipour a décroché sa 34ème victoire professionnelle, plus de 2 ans après sa retraite officielle.

Brian Joubert (1984 Poitiers) Patineur artistique. Champion de France espoir en 2000, champion de France élite en 2003, vice-champion d'Europe la même année et vainqueur du Skate America, champion de France, champion d'Europe (enfin un Français, 40 ans après Alain Calmat). Il remporte à Tokyo le titre de champion du monde de la discipline en 2007. Il ne lui manque qu'un seul titre, celui de champion olympique : le 14 février 2014, lors des Jeux Olympiques de Sotchi où il ne remporte aucune médaille, il annonce qu'il met fin à sa carrière.



retour à la ligne Paris-Bordeaux
retour à la ligne Bordeaux-Paris
retour à la ligne Paris-La Rochelle

mon contact et vos commentaires