Grands Hommes de Provence


René le Bon dit Le Bon Roi René (Angers 1409 - Aix-en-Provence 1480) Comte de Provence de 1434 à 1480. Il écrivit des poésies (Livre du coeur d'amour épris en 1457), des romans et des traités de morale. Il s'entoura d'artistes comme le peintre Nicolas Froment, et de gens de lettres. Sa statue - en photo - est à l'extrémité du cours Mirabeau à Aix-en-Provence.

André Campra (Aix-en-Provence 1660 - Versailles 1744) était sous-maître de musique à la chapelle du Roi. Il a innové en créant l'Opéra-ballet et en annonçant l'Opéra-comique. Depuis 1948, Aix-en-Provence organise chaque été, un festival de musique axé sur les grandes productions lyriques et les créations contemporaines.

Gabriel Honoré de Riqueti, Comte de Mirabeau (Le Bignon 1749 - Paris 1791) La noblesse aixoise, comme son père, lui reprochait sa vie dissolue et son engagement politique. Candidat à Marseille et d'Aix, il fut élu en 1789, député aux Etats généraux par le tiers état d'Aix. “Danton fut l'action dont Mirabeau avait été la parole.” disait Victor Hugo. Mirabeau impressionnait par son intelligence mais aussi par sa laideur - photo

Le Mistral est un vent violent qui souffle du Nord vers la Provence : ce maestral (magistral), ce vent maître apporte un ciel clair et de lumières magnifiques.
Mais pour les Provençaux, Mistral est avant tout un poète : Frédéri Mistral (Maillane 1830 - id. 1914). A la rentrée scolaire de 1845, il part à Avignon dans la pension du 7 rue Louis Pasteur au quartier du Pont Troucas, et fait la connaissance du professeur de 11 ans son aîné, Joseph Roumanille. En 1854, au Château de Font-Segugne près d'Avignon, avec six auteurs, Roumanille, Théodore Aubanel, Anselme Mathieu, Jean Brunet, Paul Giera et Alphonse Tavan, Mistral fonde le félibrige, une école littéraire dans le but de sauver la langue provençale. Mirèio est un poème épique en douze chants, publié en 1859 ; cette première oeuvre le révèle en Provence et à Paris ; le compositeur Charles Gounod en fera un opéra en 1864. Mistral reçoit le prix Nobel de littérature le 29 février 1904 - photo noir et blanc

Paul Cézanne (Aix-en-Provence 1839 - id. 1906) - photo de son auto-portrait . Avec sa soeur Marie, il fréquente l'école primaire de la rue des Epinaux à Aix, puis le pensionnat Saint Joseph et les cours du Collège Bourbon (actuel Collège Mignet). Il rencontre Emile Zola et Baptistin Baille ; pendant les vacances, les inséparables courent la campagne.
Cézanne s'inscrit à la faculté de droit et suit l'enseignement de l'école municipale de dessin : la peinture prend une part croissante dans son existence mais il échoue à l'examen d'entrée de l'Ecole des Beaux Arts de Paris. Cézanne partage son temps entre Paris et Aix, entrecoupé de séjours à l'Estaque (quartier de Marseille). Il travaille à l'Académie Suisse où il se lie avec Camille Pissaro, Monet, Renoir. Il y rencontre Hortense Fiquet qui devient sa compagne et lui donne un fils ; il l'épouse en 1886 après 17 ans de vie commune. De 1863 à 1880, ses toiles sont systématiquement refusées par les maîtres de l'art officiel. Cézanne s'installe alors en Provence, explore et peint sa campagne, essentiellement la Sainte-Victoire. “Je suis le primitif d'un art nouveau” disait-il. Sa renommée croît peu à peu.
Emile Zola (Paris 1840 -id. 1902) est l'ami de Cézanne. Il a 3 ans lorsque ses parents s'installent à Aix. A Paris à partir de 1858, il prend fait et cause pour les impressionnistes ; les deux amis correspondent puis leur complicité disparaît. Zola devient un romancier célèbre. Les deux hommes ne se rencontreront plus.
En photos : quelques peintures de la Sainte-Victoire par Cézanne.



Jean Giono (Manosque 1895 - id. 1970) Ecrivain. Au sud du Luberon, le pays de Forcalquier et ses villages ont nourri son imaginaire. Quant aux champs de lavande du plateau de Valensole, ils sont décrits dans Que ma joie demeure publié en avril 1935.

Marcel Pagnol (Aubagne 1895 - Paris 1974) Ecrivain, cinéaste.
Son 1er roman Pirouettes (1932) se situe à La Plaine un des 111 quartiers de Marseille. Les collines qui dominent le hameau de La Treille, au Nord de la ville, et les gens de Provence sont décrits avec un attachement profond dans ces ouvrages. Admirateur de Jean Giono, il tourne Angèle d'après Un de Baumugnes et Regain, puis La femme du boulanger. Il écrit d'autres films dont Manon des sources (1952) dans les collines parfumées du massif du Garlaban, puis Les Lettres de mon moulin (1954, d'après Alphonse Daudet).
En 1957, La Gloire de mon père, Le Château de ma mère (1958) et Le Temps des secrets (1960) composent une nouvelle trilogie où il fait vivre les petites gens de Provence. Un 4ème volume, Le temps des amours(1977) rapporte ses souvenirs d'adolescence.
Marcel Pagnol adapte et scénarise le roman peu connu écrit en 1884 par Emile Zola : Naïs Micoulin ; il est un riche témoignage de la vie quotidienne des gens de l'Estaque(quartier du Nord de Marseille) ; la longue description géographique et l'atmosphère qu'il en donne sont fidèles à celles que Cézanne transmet par ses oeuvres dans l'aveuglement de la lumière.
Marcel Pagnol est enterré à La Treille, au pied de ses collines.
En photos : les affiches des films Fanny et Marius.

Le sculpteur César (Marseille 1921 - Paris 1998) est né César Baldaccini, rue Loubon dans le quartier de la Belle de Mai ; il était fils d’immigrés italiens.
Depuis 1988, son Pouce de 6m de haut est au centre du rond-point de Bonneveine dans le 8ème arrondissement de Marseille. Inauguré en 1970, son Mémorial pour les Rapatriés d’Algérie est sur la Corniche face à la mer ; en bronze maritime, il est haut de 9m pour 20 tonnes.
Cesar Pouce
À partir de 1960, César inaugura une série nouvelle : les Compressions. Ce faisant, il s'est inscrit dans la postérité des ready-mades de Duchamp et intègra naturellement le groupe des nouveaux réalistes fondé en octobre 1960. Un autre procédé par lequel César détourna les pratiques de la sculpture est la galvanoplastie : jointe à l'agrandissement par pantographe, elle permet au sculpteur de créer une image monumentale de son Pouce, qui n'est en fait qu'un moulage agrandi.

Zinedine Yazid Zidane, footballeur surnommé Zizou, est né le 23 juin 1972 à Septèmes-les-Vallons d'une famille algérienne kabyle. Il grandit à Marseille dans la cité de la Castellane.
Ses deux portraits - en photos - étaient sur un mur de La Corniche à Marseille, très photographiés par les touristes.
Classé meilleur joueur mondial par la FIFA en 1998, 2000 et 2003, Zizou a eu le Ballon d'or en 1998. Il a été révélé au monde grâce à la victoire de l'équipe de France de la Coupe du monde en 1998 et au Championnat d'Europe de 2000.
Zizou a pris sa retraite au terme de la Coupe du monde 2006 au cours de laquelle il a obtenu le titre de meilleur joueur du mondial suite au match opposant l'Italie à la France, perdu par son équipe le 9 juillet. On se souvient malheureusement de son expulsion sur carton rouge pour un coup de tête sur Materrazi.
Depuis le 4 janvier 2016, il est le nouvel entraîneur du Real Madrid.
Marié à Véronique Lentisco-Fernández, Zizou est le père de Enzo, Luca, Théo et Elyaz ; ses quatre garçons sont footballeurs au Real Madrid.



retour à la ligne Marseille - Paris
retour à la ligne Paris - Marseille

mon contact et vos commentaires