La petite histoire d'un écartement

La 1ère voie de transport a été établie au Royaume-Uni au début du XVIIème siècle, principalement pour le transport du charbon de leur mine vers un canal où il était chargé sur des barges. En 1802, les convois du Surrey Iron Railway, 1er transport ouvert au public, étaient donc tractés par des chevaux; les rails étaient en bois nu, les roues munies de boudins.
La 1ère ligne de chemin de fer - Stockton-Darlington - fut ouverte en 1825 par George Stephenson.

L’écartement dit normal entre deux rails de chemin de fer est de 4 pieds et 8,5 pouces, soit 143,5 cm..

D'où vient ce choix d'écartement ? Pourquoi les Anglais ont-ils construit leurs voies férrées ainsi ?
Parce que c'était l'écartement standard des charettes et chariots, et en choisissant les mêmes dimensions, ils assuraient une reconversion plus aisée et à moindre coûts des chariots en wagon.
Parce que les 1ères lignes de chemin de fer ont été construites par les ingénieurs des tramways.
Parce que les constructeurs de tramways étaient les mêmes que les constructeurs de chariots.

Mais pourquoi les chariots utilisaient-ils un tel écartement ?
Parce que, en Europe et en Angleterre, les routes avaient des ornières et qu'un espacement différent aurait causé la rupture de l'essieu.

Mais pourquoi les ornières des routes sont-elles ainsi espacées ?
Les 1ères grandes routes ont été construites par l'Empire romain, pour accélérer le déplacement des ses légions et de ses chariots de guerre. A force de trafic, les dalles des routes se sont creusées pour dessiner des ornières. Au lieu de les combler, les Romains ont imposé un espacement des roues. Pourquoi ?
Les chariots étaient tirés par deux chevaux qui, galopant côte à côte, devaient être suffisamment séparés pour ne pas se gêner. Afin d'assurer une meilleure stabilité du char, ses roues ne devaient pas être dans la continuité des pieds des chevaux galopants ; et ces mêmes roues ne devaient pas être trop espacées afin d'éviter une collision lors du croisement de deux chars.

Nous avons donc la réponse à notre question d'origine :
l'écartement dit normal des rails s'explique parce qu’il y a 2000 ans, les chariots romains étaient construits en fonction de la taille de l'arrière-train des chevaux !



Mais pourquoi cet écartement a-t-il été retenu aux USA ?
Parce que les chemins de fer américains ont été construits par des ingénieurs anglais et il permettait d'utiliser des locomotives anglaises aux USA.
En Europe, le 1er réseau a vu le jour dans la région de Saint-Étienne en France, entre 1827 et 1830.

Aujourd'hui, les voies ferrées de la Russie, la Finlande, l’Ukraine, la Biélorussie, les Républiques du Caucase et d’Asie centrale, ainsi que la Mongolie ont un écartement de 5 pieds, soit 152,4 cm. Ceux de l’Irlande sont de 160 cm.

Le choix d'un écartement large fut influencé par le souvenir de l'invasion napoléonienne : certains pays pensaient que l'incompatibilité des réseaux ferroviaires pouvait prévenir tout risque d'invasion par les trains militaires. Par la suite, ce choix a été un obstacle au développement du commerce international.

En Espagne, la norme était de 167,4 cm tandis qu’au Portugal elle était de 166,4 cm ; ces deux pays ont progressivement unifié l'écartement à 166,8 cm. Mais l'entrée dans l’Union européenne de l’Espagne l'a conduuit à revoir l’écartement de son réseau ferré : ses lignes à grande vitesse AVE (le TGV local), sa ligne Madrid - Séville ouverte en 1991 et sa ligne Madrid - Barcelone, ont adopté l'écartement dit normal. Pour faciliter la conversion de leurs voies larges en voies normales, des tronçons à double écartement ont été construits, comme au Portugal.



La cerise sur le gâteau : quand nous regardons la navette spatiale américaine sur son pas de tir, nous remarquons deux réservoirs additionnels attachés au réservoir principal. La société Thiokol fabrique ces réservoirs dans son usine de l'Utah ; elle aurait aimé les faire plus larges mais ces réservoirs sont expédiés par le train jusqu'au site de lancement. La ligne de chemin de fer entre l'usine et Cap Canaveral emprunte un tunnel sous les montagnes rocheuses ; avec son écartement dit normal, les rails de ce tunnel limitent la taille des réservoirs à la même largeur que deux arrière-trains de chevaux :
le moyen de transport le plus avancé au monde : la navette spatiale, est limité en carburant à cause de la largeur d'un cul de cheval !



retour à l'accueil de  Vu du Train

mon contact et vos commentaires