Wuhan - Lyon en train 2016

Parti de Wuhan, capitale de la province de Hubei dans le Sud-est chinois, le 6 avril 2016, les 41 conteneurs de pièces automobiles et électroniques, lampes LED et vêtements ont parcouru 11 300 kms en 18 jours ; ils ont traversé le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne et Duisbourg en Allemagne, qui reçoit depuis 2 ans du fret de Chine.
20 conducteurs et 8 locomotives se relaient. L’écartement des rails n'est pas le même entre la Chine et le Kazakhstan, ni entre la Biélorussie et la Pologne ; les marchandises ont été transbordées 3 fois.

lemaire lyon

Le train Wuhan-Lyon arrive en gare de Vénissieux-Saint-Priest, dans la banlieue de Lyon, le 21 avril 2016 © Jeff Pachoud / AFP

Cette liaison ferroviaire entre la Chine et l'Europe rouvre la mythique Route de la Soie.
Ce One Belt one Road rebaptisé Belt and Road, projet de ceinture économique, veut consolider la place de la Chine dans le commerce mondial. La Chine veut aussi développer économiquement le Xinjiang traversé par la Route, régler les problèmes des des Ouighours.
Le temps de transport de ce train est réduit car le bateau met environ 2 mois. Le transport par ce train est aussi 80% moins cher que par l’avion.
Ce train chinois repartira en sens inverse avec des produits d'importation : véhicules, vin, cosmétiques et produits agricoles fabriqués en France.
Sur cette nouvelle route de la soie ferroviaire organisée par WAE Wuhan Asia-Europe Logistics, Geodis, la filiale fret de la SNCF, va effectuer 3 chargements par semaine.

Des trains relient déjà 16 villes chinoises et autant de villes européennes comme Barcelone, Rotterdam ou Bologne, et Madrid, la plus longue liaison ferroviaire du monde avec 13 000 kms.

lemaire wuhan

Wuhan et Lyon
C'est après 2 missions commerciales en Chine que les soieries lyonnaises, développées sous François Ier, prennent un essor décisif au XIXème siècle.
En 2014, c'est l’Institut franco-chinois créé en 1921 à Lyon, la ville et son maire Gérard Collomb que le président chinois Xi Jingping a choisi comme 1ère étape de son voyage officiel en France.
Aujourd'hui, 80 entreprises chinoises (télécoms Huawei, groupe électro-ménager Haier…) sont installées en Rhône-Alpes.
D'autre part, les Chinois achètent des entreprises qui traversent des difficultés financières après avoir déjà développé une technologie de pointe ; ils investissent et l’entreprise repart.
1/3 des investissements français en Chine est réalisé à Wuhan (Alstom, Citroën, Schneider Electric…)
Wuhan regroupe aussi des marchandises venues par bateau sur le Yangzi Jiang, et par la route.



retour à la page LGV TGV dans le monde
retour à l'accueil du site Vu du Train

mon contact et vos commentaires